Guide Haïti

Situé sur la partie ouest d'Hispaniola, Haïti se partage l'île avec la République dominicaine. La Perle des Antilles se compose également d'îles plus petites (Île de la Tortue, Île-à-Vache...) mais tout aussi belles. Votre séjour en Haïti se déroulera dans un décor somptueux, bordé tantôt de longues étendues de sable, tantôt de falaises dentelées.

Visiter l’île de la Gonâve, pépite naturelle au large d’Haïti

Située à seulement 12 minutes de vol de Port-au-Prince, la Gonâve est la plus grande île haïtienne. Encore méconnue des touristes, celle-ci ne manque pourtant pas de charme ni de beauté naturelle. Dépourvue d’infrastructures de tourisme, l’île de la Gonâve affiche de nombreux points d’intérêts pour qui aime s’aventurer loin des sentiers battus. Cet écrin perdu au milieu de la mer s’étire entre falaises rocheuses et plages de fins galets. Ses fonds marins, quant à eux, comptent parmi les plus beaux de la région. D’une superficie de 689 kilomètres carrés, la Gonâve jouit aussi de nombreuses randonnées, permettant notamment d’atteindre son point culminant : le morne La Pierre, haut de 778 m. Sa côte ouest, quant à elle, est une mangrove regorgeant de poissons et de requins.

Paragraphes test 1

Comment se rendre sur l’île de la Gonâve ?

Si l’île de la Gonâve n’est qu’à quelques encablures de Port-au-Prince à vol d’oiseau, sachez toutefois qu’il n’est pas si simple de s’y rendre.

Bien que celle-ci soit la plus grande des îles haïtiennes, elle n’est que très mal desservie et très pauvre en infrastructures. Pour regagner ce territoire, il vous faudra d’abord aller dans le village de Carriès. Celui-ci est accessible en voiture. Il est à environ 1 h 30 de Port-au-Prince. De là, il vous faudra ensuite accéder à un tacot flottant, appelé jet-boat. Cette embarcation vous emmènera sur l’île de la Gonâve.

Bateau de pêche île de Gonâve en Haïti

La Gonâve, un écrin de terre très diversifié dans la baie de Port-au-Prince

L’île de la Gonâve se trouve entre deux bras de mer qui se rejoignent dans la baie de Port-au-Prince, à l’est d’Haïti. Le canal de Saint-Marc se situe sur sa côte septentrionale, tandis que le canal de la Gonâve se trouve sur sa côte méridionale.

L’île de la Gonâve n’est qu’une petite parcelle de terre au milieu des flots bleu turquoise. Celle-ci s’étend sur 60 km de long et 15 km de large. Pour autant, la nature y est très diversifiée :

  • La chaîne de montagnes principale se trouve sur la partie sud-orientale. C’est là que se situe le point le plus haut de l’île, culminant au morne la Pierre ;
  • Plusieurs plateaux montagneux siègent au nord-ouest de l’île et culminent quant à eux à 370 m ;
  • La plaine des « deux baleines » se situe entre ces deux zones montagneuses ;
  • Les côtes de l’île de la Gonâve sont longues de 170 km. Ces dernières sont occupées, pour moitié, par la mangrove. L’autre moitié est divisée entre des plages de sable ou de galets et d’immenses falaises.

L’île de la Gonâve était peuplée par environ 80 000 habitants lors du dernier recensement de 2009. Cependant, ce nombre d’habitants a drastiquement chuté à la suite au séisme haïtien de 2010. La moitié de la population est localisée dans la seule ville de l’île : Anse-à-Galets.

Située à seulement 12 minutes de vol de Port-au-Prince, la Gonâve est la plus grande île haïtienne.

Carte Haïti

La Gonâve, territoire refuge pour les Haïtiens

Au cours de son histoire, l’île de la Gonâve fut de nombreuses fois une terre refuge. À la suite du massacre de la reine Anacaona par les conquistadors, elle fut le lieu de rapatriement des Amérindiens Taïnos en provenance d’Haïti. Puis, la Gonâve commença à attirer des pêcheurs, dès la deuxième moitié du XIXe siècle. C’est également à cette époque que l’agriculture commença à apparaître sur ses terres.

En 1967, un important cyclone tropical ravagea le sud d’Haïti. De nombreux survivants vinrent alors s’installer sur l’île de la Gonâve pour y pratiquer l’agriculture.

Un ultime exode eut également lieu en 2010, à la suite de l’important séisme du 12 janvier sur Port-au-Prince. Celui-ci provoqua l’afflux de plus de 40 000 personnes venues d’Haïti.

Bien que la Gonâve fut plusieurs fois une terre refuge, elle souffre aujourd’hui d’un important retard de développement par rapport au reste du pays. Celle-ci est dépourvue de toute infrastructure. Elle ne possède d’ailleurs qu’un port rudimentaire et les équipements de santé y sont presque inexistants. L’accès à l’eau potable y est très compliqué et l’état de délabrement des routes est criant.

Que visiter sur l’île de la Gonâve ?

Se rendre sur l’île de la Gonâve permet de s’immerger dans un mode de vie à l’opposé de celui de nos sociétés occidentales. Qui plus est, les paysages de la Gonâve ne pourront que vous laisser un souvenir impérissable. Ici, les baies et les plages naturelles de sable blanc sont parfois recouvertes de centaines de flamants roses. La Gonâve abrite également de somptueux lagons ainsi que des grottes impressionnantes et d’imposants récifs coralliens. Si ces derniers ne sont pas correctement exploités ni mis en valeur, ils n’en sont pas moins splendides !

Des excursions d’une demi-journée sont organisées et permettent aux quelques touristes de passage de découvrir les magnifiques coraux, les bancs de poissons et même le port de pêche d’Anse à Galets. Si votre bateau jette l’ancre au milieu des eaux turquoise, laissez-vous aller à quelques plongeons. La Gonâve vous promet déjà un moment hors du temps !

ALLER RETOUR Départ Paris ORY Arrivée Port-au-Prince PAP
À partir de 811TTC

Explorez, découvrez